Projet fédéral

La musique populaire en amateur

L'existence de nos orchestres populaires est inscrite dans l'histoire. Il n'est pas rare de fêter leur 100ème année d’existence et même bien au-delà pour certains d'entre eux. Ces orchestres sont très souvent nés du milieu ouvrier au début du siècle dernier : les aciéries du Saut du Tarn à Saint-Juéry ont fait naître la célèbre Harmonie Saint Eloi ; les mines du Carmausin, celles de Carmaux et de Cagnac, L'Orchestre Batterie Fanfare de Graulhet et l'Harmonie de Mazamet sont apparus sur le lit du travail du cuir et de la peau qui rayonnait alors sur toute l'Europe. Si certains d'entre eux ont disparu aujourd'hui, ceux qui perdurent montrent un grand dynamisme et, par leurs capacités d'adaptation, une adéquation avec l'époque actuelle. Ils assument avec vigueur leur mixité socialequi reste une de leurs principales valeurs. La musique en est d’ailleurs le liant, le ciment.

Pouvant compter jusqu'à 50 musiciens, ils rivalisent d'originalité et de modernité dans la conception de leurs spectacles. Les programmes musicaux marient les différents répertoires : classique, jazz, musiques de films, variété, rock, pop, etc, etc... en ajoutant très souvent un aspect visuel révélant les effets de la musique.

La Fédération Musicale du Tarn a été constituée en 1937 pour révéler et soutenir ce milieu de la musique amateur et populaire sur le territoire départemental. Ses valeurs fondatrices de l'époque restent toujours d'actualité !

Pour qu'un orchestre existe et puisse évoluer correctement, il a besoin de trois éléments fondamentaux très imbriqués, très liés :

  • un effectif de musiciens,
  • des instruments spécifiques, souvent coûteux et mis à disposition par l'association,
  • le public enfin, car il est à la fois l'audience que tous souhaitent toujours plus nombreuse et le vivier des futurs musiciens.

La FMT, support des associations fédérées

La fédération leur apporte son soutien en mettant plusieurs outils à leur disposition :

La formation

Aider à la formation de musiciens pour enrichir les orchestres est un des piliers de notre action. Cela se traduit très concrètement par l'application du référentiel national proposé par la Confédération Musicale de France à laquelle nous sommes affiliés. Reconnue association de jeunesse et d'éducation populaire, la FMT épaule les écoles de musique sur le sujet et organise les examens de fin de premier et de second cycle de formation musicale et instrumentale pour attester du niveau des élèves.

Les orchestres fédéraux

Nous mettons en pratique cette formation musicale, et ce – notion très importante chez nous – dès le début de l'apprentissage. Ainsi, afin de permettre aux élèves d'intégrer au plus tôt les orchestres, la FMT coordonne et anime deux « orchestres-écoles »: un premier pour s'initier, un autre pour se perfectionner. Tous les jeunes musiciens élèves issus des orchestres fédérés y trouvent leur place.

Le matériel

Une autre action importante de la FMT contribue grandement au développement de ses associations membres : la création et la gestion de parcs d'instruments de musique. Pour se faire, notre organisme s'est entouré de partenaires financiers, publics ou privés, qui défendent les valeurs associatives et de bénévolat.

- Un premier parc regroupe les instruments d'études destinés aux écoles de musique. En effet, l'acquisition d'un instrument est souvent la première barrière à l'apprentissage car jugée non prioritaire dans le budget familial et même parfois hors de portée. Sur la base des besoins formulés par les écoles de musique fédérées et avec le soutien du Conseil Général du Tarn, la FMT met gratuitement à leur disposition des instruments dont elles organisent le prêt aux élèves débutants, pour une durée limitée.

- Le deuxième parc concerne les instruments de concert: construit avec le soutien du Conseil Régional et géré par le Groupement Régional des Fédérations Musicales de Midi-Pyrénées il permet au travers de la fédération départementale de doter les orchestres d'instruments soit inaccessibles individuellement à cause d'un prix trop élevé, soit ne pouvant être considérés comme des instruments individuels (percussions tels que gongs, timbales ou claviers-percus, vibraphone…). Indispensables à la pratique musicale en amateur, ces « gros » instruments sont vitaux pour nos orchestres et difficiles à financer sur les budgets des associations fédérées.

- Une partothèque de la fédération est mise à disposition des associations. Cette collection, construite collectivement depuis plusieurs années est régulièrement enrichie.

FestiVenTarn

Pour favoriser par ailleurs le rayonnement des orchestres, la fédération organise annuellement le FestiVenTarn, grand rassemblement des orchestres fédérés. Ce festival fait l'objet d'un plan de communication important et toujours réalisé en partenariat avec la ville qui l'accueille.

Suivez le guide.

Un fonctionnement associatif clair

Le fonctionnement de la FMT est assuré par une quinzaine d'administrateurs dont la moyenne d'âgese situe autour de la trentaine. Toutes et tous sont issus des associations membres. Leurs travaux sont répartis en trois commissions spécifiques :

  • la commission technique,
  • la commission de la formation musicale et instrumentale,
  • et la commission des orchestres.

Orchestres
Support à l'enseignement musical
Parcs d'instruments
Partothèque
FestiVenTarn